iPhone : l’historique de vos appels est enregistré sur iCloud, que vous le vouliez ou non

iPhone : l’historique de vos appels est enregistré sur iCloud, que vous le vouliez ou non

Sécurité : L’éditeur Elcomsoft révèle qu’Apple synchronise automatiquement l’historique des appels d’un possesseur d’iPhone sur iCloud. Apple assure toutefois que les données sont sécurisées. Devrait-il intégrer aussi une option d’opt-out ?

La synchronisation sur iCloud est partout, écrit l’éditeur russe de sécurité Elcomsoft sur son blog. Un possesseur d’iPhone pourra ainsi y stocker ses contacts, son agenda et ses photos. Par exemple. Ce qu’il ignore sans doute, c’est que l’historique de ses appels téléphoniques quitte lui aussi son terminal au gré d’une synchronisation sur iCloud.

Et ce, « que vous le vouliez ou non », signale Elcomsoft. La seule façon de refuser cette synchronisation de données et leur transfert sur un service tiers est de désactiver iCloud. L’utilisateur perd toutefois alors les bénéfices d’une synchronisation pour des contenus plus essentiels comme les contacts et les photos.

Synchronisation des logs : pas un secret d’Etat

Apple gardait-il le secret sur cette « fonction » ? The Register constate que celle-ci est évoquée dans un document de mai 2016 consacré à la sécurité dans iOS. Ce n’est donc pas un mystère, même si la firme n’en fait pas ouvertement la publicité.

Elcomsoft reconnaît en outre qu’une telle synchronisation des logs d’appels est également proposée sur Windows 10 Mobile et Android (version 6 et plus). Nos confrères britanniques font à juste titre remarquer que si un Etat voulait accéder à ces informations, il lui suffirait d’en faire la demande aux opérateurs.

Nul besoin pour cela d’exiger la collaboration d’Apple ou de lever la protection par chiffrement déployée par la firme. Interrogé par The Register, le géant justifie la pertinence de cette synchronisation de données : permettre à ses clients de retourner des appels depuis n’importe quels terminaux.

Une option pour l’utilisateur ?

Apple assure en outre se préoccuper de la protection de la vie privée de ses clients. Les données du terminal sont chiffrées. Quant à l’accès aux données iCloud, il nécessite un Apple ID et un mot de passe.

La synchronisation des appels peut toutefois présenter quelques inconvénients, relève néanmoins Elcomsoft, en particulier lorsque deux personnes, par exemple au sein d’un couple, partagent un même compte iCloud ou Apple ID.

Peut-être serait-il également judicieux pour Apple de proposer une plus grande granularité au niveau de la synchronisation iCloud afin de permettre à l’utilisateur de décider précisément des données qu’il souhaite transférer sur les serveurs de la firme.

Christophe Auffray | ZDNet.fr